Préparation Mentale - Performance et Coaching

Préparation mentale : être dans le Flow

Dans le sport, la notion de préparation est une évidence. Quel que soit son niveau. Personne n’envisage de faire un marathon sans être allé courir les semaines, mois précédents ce challenge. Donc, on va se préparer physiquement, techniquement, tactiquement (indispensable dans les sports d’équipe). Mais Quid de ce qui nous passe par la tête ? Nos pensées, nos émotions ? et ma motivation face à la répétition des entraînements, de la météo, de mon niveau de fatigue ? etc.


On en vient ainsi à parler de préparation mentale. Je reprends volontiers la définition de J. Fournier (INSEP – 1998) qui définit la préparation mentale comme « le fait de développer des habiletés mentales, cognitives dont le but principal est d’optimiser la performance personnelle tout en promouvant le plaisir de la pratique et en favorisant l’atteinte de l’autonomie ».

De cette définition, j’aime en retirer 4 idées fortes :

  • Nous avons des capacités mentales (comme nous avons des capacités physiques) que l’on peut développer en les entraînant.
  • On les travaille pour être plus performant.
  • Sans plaisir pas de performance.
  • En aucun cas, l’athlète est dépendant de son coach. Apprendre à faire seul est au centre de la démarche.

Présenté sous cet angle, vous comprenez immédiatement que la préparation mentale a de multiples applications. Par exemple :

  • Une danseuse / chorégraphe peut travailler la visualisation de ses mouvements.
  • Vous pouvez vous préparer mentalement pour des examens, des concours.
  • Vous pouvez gérer vos émotions, votre voix avant de prendre la parole lors d’un séminaire que vous animez.

Pour étayer mon propos, je vous soumets le résultat de l’expérimentation suivante. Un groupe de 60 basketteurs ayant des statistiques similaires au lancer franc a été constitué. 20 d’entre eux devaient s’entrainer 20 minutes supplémentaires au lancer franc, 20 ne faisaient rien de spécifique, les 20 derniers travaillaient mentalement le geste. Les résultats ? Ceux qui n’ont rien fait, n’ont pas progressé ; ceux ayant travaillé techniquement ont progressé de 25% ; ceux ayant travaillé mentalement ont progressé de 22%….

Mais alors, qu’est-ce que la préparation mentale exactement ? Existe-t-il plusieurs façons de se préparer mentalement ?

 

La préparation mentale : avoir confiance en ses talents quelle que soit la situation, pour être dans le Flow

Le Flow (le flux en français, la fluidité, la « zone ». cf. mon article sur le sujet) est cet état où « rien ne peut nous arriver », tout se passe à merveille, tout ce que je tente fonctionne, je ne vois pas passer le temps, mes muscles fonctionnent sans douleur, je fais face aux événements imprévus sans aucun problème, etc.

C’est à la fois une sensation de fluidité / performance et de fluidité / bien-être.

La préparation mentale prend ses racines dans l’estime de soi, la gestion de nos émotions, notre niveau d’énergie. Elle permet de construire des objectifs S.M.A.R.T. (selon Peter F Drucker) ou P.C.V.A.R.E.M (en PNL) associés à une forte motivation. Le tout permettant le développement de la confiance en soi. Pour être acteur de cet état de FLOW.

 

Préparation mentale - Performance et Coaching

Il est intéressant de noter la différence d’approche entre les anglo-saxons et les « latins » sur la préparation mentale. Souvent dans les pays latins, on va voir un préparateur mental parce que ça va mal, parce qu’on n’y arrive pas (plus), … Dans les pays anglo-saxons, la préparation mentale est associée dès le départ à l’accompagnement du sportif.

Bien évidemment, une des actions de la préparation mentale peut aussi être la « réparation », le fait de « remonter à cheval » comme j’aime à le dire. Mais son rôle en amont est tout aussi primordial.

 

Approches multiples de la préparation mentale

Pour se préparer mentalement, il existe différentes méthodes qui sont plus ou moins efficaces selon les personnes. La préparation mentale a pour but de développer la confiance en vous, d’apprendre à gérer votre stress, votre anxiété, vos émotions, votre concentration, votre énergie… C’est ainsi une démarche de développement personnelle par le biais d’une meilleure connaissance de soi, du développement de ses capacités de communication.

La Visualisation est une des approches de la préparation mentale. Elle permet de travailler sur divers facteurs :

  • L’apprentissage, l’amélioration d’un geste technique à travers la vision du « geste parfait »
  • La mémorisation d’un parcours (exemple : les skieurs qui refont l’intégralité de leur descente mentalement en mimant les virages et les mouvements du terrain)
  • L’imagerie positive permettant d’éliminer de son esprit les pensées parasites qui peuvent survenir à un moment (ou bien les signes de fatigue)

Un travail sur la respiration peut avoir des effets relaxants ou bien dynamisants.

Une approche avec la PNL (cf. mon article sur le sujet) est aussi intéressante sur des aspects comme les routines à mettre en œuvre lors de la survenance de moments délicats. Le principe de l’ancrage est également très bénéfique.

La Sophrologie qui est une démarche plus intégrative (dans le sens où sont utilisés des principes de respiration, de visualisation, de relaxation dynamique par exemple) permet d’apporter de vraies réponses à la gestion du stress par exemple

Comme vous l’aurez compris, la préparation mentale apporte des réponses concrètes à des problématiques rencontrées et offre de très bons résultats. Elle va de paire avec toutes les autres facettes de la préparation du sportif.

Les parallèles avec le monde de l’entreprise sont aussi flagrants : pour moi, un(e) dirigeant(e) de PME est un(e) sportif(ive) de haut niveau !! Depuis peu, la préparation mentale se démocratise et il y a de fortes chances pour que dans les années à venir, on en entende encore plus parler. Alors si vous avez du mal à faire face lors de certaines compétitions sportives ou face à des enjeux importants, pensez à la préparation mentale.

Préparation mentale : être dans le Flow
Notez cet article