Préparation mentale du dirigeant

Préparation mentale du dirigeant | Performance et Coaching

Préparation mentale du dirigeant, sportif de haut niveau de l’entreprise

Mon expérience de plus de 25 ans comme dirigeant d’entreprise (PME de services informatiques, que j’ai créée. Qui a connu tous les stades classiques de développement d’une entreprise). Ma pratique du sport en compétition depuis mon enfance. J’aime dans mon approche du coaching en entreprise et dans celle de la préparation mentale de sportifs mixer les apports, faire des parallèles, favoriser les partages d’expériences.

 

Dans un précédent article sur le métier de dirigeant entrepreneur, j’ai partagé mon vécu sur :

  • le fait d’alterner en permanence entre diriger et entreprendre. Donc faire preuve d’adaptation.
  • Dirigeant d’entreprise n’est pas qu’un métier, c’est un projet de vie.
  • Etre un leader, responsable, porteur de sens. A la fois stratège dans l’anticipation et d’un autre côté gestionnaire performant.
  • Eviter les raisonnements simplistes, acquérir une capacité d’analyse systémique et complexe des situations.
  • Utiliser ses talents, ses habiletés (et donc au préalable en avoir la pleine conscience).
  • Avoir une posture (un état d’esprit) de dirigeant entrepreneur.

 

La préparation mentale, est un moyen d’optimiser la performance. Elle passe par identifier ses habiletés mentales, cognitives. Les développer en favorisant le plaisir et l’autonomie. Ainsi nous devons travailler nos capacités mentales.

Je vous partage volontiers cet extrait d’Olivier KRUMBHOLZ, coach de l’équipe de France féminine de Handball, championne du monde, championne d’Europe, vice championne olympique (entre autre). “Je suis convaincu que le 21ème siècle dans le sport sera mental, car on touchera tôt ou tard aux limites du corps et de la préparation physique. Il faut qu’on soit tous convaincus que le mental est important et perfectible. Pour le moment, il y a deux courants dans le sport de haut niveau. Certains pensent que le mental est donné à certains et pas à d’autres. D’autres, dont je fais partie, sont convaincus que tout le monde peut améliorer son mental”.

 

performance sportive, préparation mentale | Performance et coaching

 

Ce que l’on peut transposer du sport de haut niveau dans la préparation mentale du dirigeant

Le cycle immuable de tout sportif (de haut niveau ou amateur) est le suivant : Préparation, Action, Récupération. On peut citer les étapes suivantes :

– définir ses objectifs à court, moyen et long terme (principaux, intermédiaires) – SMART & SWOT. Exemple : on ne se réveille pas un matin en se disant que l’on veut participer aux Jeux Olympiques et y faire une médaille. On va donc passer par “quelques étapes intermédiaires” qui vont s’étaler sur plusieurs années, mois, semaines.

– mettre en place une planification d’étapes, de séquences, d’entraînements pour y arriver (plan de carrière sportive, cycle annuel, macro cycle = plusieurs semaines ou mois, mésocycle = plusieurs semaines, microcycle = plusieurs jours, les séances, le contenu des séances). A chaque niveau de cette planification, on peut re-dérouler cette logique de préparation, action, récupération. Chaque étape, séquence a un objectif dans la préparation de l’athlète.

– se préparer physiquement, techniquement, mentalement, émotionnellement, tactiquement, psychologiquement. Avec l’idée importante que nous formons un tout.

– réaliser les actions, les objectifs intermédiaires. Concourir pour son objectif ultime. Agir, réagir, s’adapter dans l’instant. Une concentration sans faille. Un discours interne positif. Un état de Flow.

– faire le bilan. Cet art du débriefing des coachs. Ce que nous avons appris de la victoire, de la défaite. Ce que nous allons conserver, adapter, changer. Intégrer pleinement que sans échec, il n’y a pas de réussite.

– récupérer. La récupération joue un rôle centrale dans la performance. A travers des périodes de repos (avant l’effort et après l’effort), une gestion des temps forts et des temps faibles () un sommeil de qualité, une hygiène de vie et une alimentation adaptée. Il est important aussi d’avoir une démarche préventive, pro active sur ce sujet.

 

Les particularités du métier de dirigeant

On peut aisément comparer le dirigeant d’entreprise (en particuliers dans les petites entreprises ou celles de tailles moyennes) au décathlonien. Le décathlon, c’est 10 épreuves sur 2 jours allant du sprint à la course de fond, en passant par divers sauts et lancers.

Néanmoins, il existe des différences entre le monde du sport et celui de l’entreprise.

Par exemple, le temps d’action est différent dans l’entreprise. Tout particulièrement pour un chef d’entreprise qui peut avoir à enchaîner de multiples échéances importantes sur plusieurs jours. Ainsi les temps de préparation, de récupération avant action ou de repos post intervention peuvent être très contraints, mal ou peu identifiés, voir quasi inexistants.

Très (trop) souvent les dirigeants ne sont pas accompagnés. Ils sont en même temps entraîneur / entraîné. Ils n’ont pas l’œil extérieur du coach qui aide à la préparation, analyse l’action, débriefe, adapte.

Une autre particularité est que souvent le “métier” de dirigeant se déroule sur un temps long. Pour ma part, cela fait maintenant 30 ans que je l’exerce. Cela n’a rien d’exceptionnel dans les petites et moyennes entreprises. Il faut donc alterner des allures de marathonien, d’ultra traileur, à celles de sprinteur. Dans ces conditions, le capital santé physique, mental, psychologique est le Premier actif stratégique de l’entreprise. Or le nombre de dirigeant qui n’y prête pas attention est légion.

Enfin, il me semble que le dirigeant pratique un sport dont les règles changent souvent, qu’on lui ajoute des disciplines inconnues qu’il doit maîtriser en peu de temps (et sans avoir le temps de s’y préparer avant). Dans les entreprises de taille intermédiaire (à fortiori dans les grands groupes), cela passe par la mise en place d’organisation interne avec des équipes dédiées. Dans les TPE / PME, le dirigeant homme orchestre est monnaie courante.

 

Exemples de pratiques que l’on peut mettre en oeuvre avec un dirigeant

Pour ma part, les quelques spécificités mises en avant ne font que renforcer l’idée de préparation mentale du chef d’entreprise, du cadre dirigeant en respectant cette idée de “préparation, action, récupération” avec une gestion différente du temps.

 

Les effets positifs de la préparation mentale du dirigeant

  • Aider à la définition d’objectif en lien avec la motivation, l’énergie, la confiance en soi
  • Favoriser la récupération physique et mentale
  • Améliorer la qualité du sommeil (gestion du sommeil et la vigilance)
  • Se dynamiser physiquement & psychologiquement en vue d’une activité
  • Apprendre à aborder positivement les événements
  • Gérer, réguler son stress pour être dans sa zone d’activation optimale
  • Se motiver et lutter contre le découragement
  • Stimuler la vigilance, l’attention, la concentration et la mémorisation
  • Développer les aptitudes cognitives, motrices et techniques
  • Se préparer aux épreuves (missions, examens,…)
  • Améliorer la connaissance de soi et la confiance en soi
  • Aider à la prise de décisions
  • S’adapter à son environnement
  • Gérer les temps d’action (fort, faible) et de repos
  • Favoriser la communication et la cohésion dans un groupe
  • Développer le leadership

 

Apprendre à maîtriser sa respiration

La respiration nous est naturelle. Elle contribue à l’équilibre physiologique et psychologique. Et pourtant je constate souvent qu’elle est méconnue et mal maîtrisée. Sous l’effet d’une émotion, d’un stress, d’une fatigue… elle devient courte, hachée, parfois pénible. Certains ressentent une boule au niveau du plexus solaire.

Il existe donc diverses techniques de respiration que je vous détaille dans mon article “5 techniques de sophrologie pour gérer son stress”.

Ces exercices sont très simples, prennent peu de temps. Je conseille souvent au dirigeant de les pratiquer régulièrement (entrainement régulier comme dans le sport pour que cela devienne des automatismes). Ils sont imperceptibles pour l’œil extérieur et peuvent s’effectuer facilement, discrètement, même en public. En conclusion, apprendre à gérer sa respiration est une première base de la préparation mentale du dirigeant.

 

Se projeter vers la réussite

Avec les techniques d’optimisation du potentiel, je propose régulièrement l’exercice de la PMR, la Préparation Mentale de la Réussite. Cette technique permet d’aborder positivement et en pleine possession de ses moyens, une situation (une compétition, une réunion stratégique, …) à venir qui est ressentie comme difficile, complexe, stressante. C’est donc une démarche d’anticipation positive de l’action. Elle est particulièrement puissante en gestion du stress, gestion de la motivation.

Elle se base sur une formulation positive de l’objectif à venir, les points de passage pour y arriver et les techniques de visualisation (cf. article rédigé sur les apports de la visualisation).

Le mot réussite est à prendre dans son sens le plus large : implication, engagement, réalisation du projet, performance, succès, satisfaction. La satisfaction d’avoir donné le meilleur de soi même dans les conditions du jour.

Cette technique utilise les ressorts de la motivation intrinsèque avec notamment le développement du sentiment de compétences, d’autonomie, d’organisation personnelle pour y arriver. Elle favorise l’implication, l’engagement, la confiance en soi, la gestion émotionnelle, la concentration.

 

Lâcher les tensions

A travers des exercices simples, vous apprendrez à vous relâcher. Dans le sport, il n’y a pas geste sportif réussi sans relâchement ! Ce sont des techniques faciles à mettre en oeuvre. Certaines peuvent demander que vous vous isoliez quelques minutes. Mais pour d’autres, vous pouvez les faire de manière discrètes.

 

Pause de préparation mentale, activation, concentration, récupération

Quelques minutes avant une échéance importante, je conseille aux dirigeants que j’accompagne de mettre en place leur routine (comme un sportif) en s’isolant pour quelques respirations, pour lâcher-prise, pour visualiser le résultat positif à venir et s’activer pour être dans leur zone de performance.

Je pousse aussi à ce qu’ils aient des changements de rythme dans leur journée : une pause café / thé, une discussion “sans enjeux”, écouter une musique. Voir mettre en place le principe d’une micro sieste récupératrice de quinze minutes maximum (techniques de relaxation favorisant le sommeil que vous apprendrez facilement).

 

Pour aller plus loin sur la préparation mentale du dirigeant

N’hésitez pas à me laisser des commentaires en bas de page. Merci d’avance pour vos contributions.

Découvrez ce que le triathlète, champion du monde, Frederik Van Lierde, nous livre sur l’intérêt de mieux se connaître.

Comment faire pour gérer son stress face aux imprévus ?

Qu’est ce que la préparation mentale ?

Ainsi, si vous souhaitez échanger sur mon approche de la préparation mentale du dirigeant (tel un sportif de haut niveau), de mon métier de coach de dirigeant (ayant vécu les deux facettes), contactez moi via ce lien (formulaire contact).

Publier un commentaire:

Pierre Cochat.

96 Boulevard de la Libération 94300 Vincennes
06 12 43 79 28
[email protected]