Race Across France 2021 – Découverte de l’ultra-cyclisme

race across france 2021 temoignage William DAVID

Race Across France. L’ultracyclisme est une discipline du cyclisme proposant des épreuves de très longues distances (plusieurs centaines, voire milliers de kilomètres) avec ou sans assistance. L’épreuve emblématique de l’ultracyclisme est la Race Across AMerica (RAAM) qui existe depuis 1982. Elle traverse les États-Unis d’ouest en est sur une longueur d’environ 5 000km.

En 2015, Arnaud Manzanini se lance sur la légendaire Race Across America. De là est née l’idée de la Race Across France. La première édition s’est déroulée en Aout 2018. 4 distances sont proposées allant de 300 kilomètres à 2500 kilomètres. Le parcours le plus long allant de Mandelieu au bord de la Méditerranée aux plages du Touquet en bord de Manche. La route passant par des ascensions, les Alpes et certains cols mythiques empruntés souvent par le Tour de France (Mont Ventoux, l’Alpe d’Huez, l’Iseran, la Colombière, le Galibier, etc.).

L’ultracyclisme est vraiment une expérience à part. Aventure intérieure et extérieure tout autant physique que psychologique. Envie de record ou simple participant, toutes les approches y ont leur place.

William David, dirigeant d’une société de gestion de patrimoine qu’il a créé en 2005, participe à la RAF 2021 sur le parcours de 1100 kilomètres.

Voici un partage de son parcours et de son expérience

 

La place du sport dans ma vie

Le sport a toujours eu une place importante dans la vie de William. D’une famille de sportifs, il s’est essayé à de nombreuses disciplines : aviron, basket, athlétisme, tennis, vtt, vélo. Depuis tout jeune, le vélo était omniprésent : « Quand j’étais jeune, j’aimais l’aviron car c’était un sport complet. J’aimais ramer l’hiver sans vent. Je faisais l’aller-retour en vélo. Je me souviens que j’avais les mains gelées, ma mère me les réchauffait en arrivant ». Adulte, il a plutôt choisi le VTT, le marathon puis le trail.

Quand je l’ai questionné sur ce que lui apportait le sport, il m’a répondu : « Le sport pour moi est un équilibre nécessaire. Il m’offre la liberté et me permet de me détendre quand je suis stressé ou de mieux m’organiser dans mon travail quand j’ai des objectifs importants à préparer. Il a une place centrale dans mon équilibre psychologique ».

 

Comment j’ai découvert l’ultra distance

de la course à pied

En 2004, il va passer des vacances du côté d’Annecy et découvre la montagne l’été. C’est pour lui le point de départ des épreuves ultra. « Je suis parti en rando, puis avec un sac photo. Mais pour aller plus loin, pour découvrir, je me suis mis à courir en montagne. »

En 2009, William déclenche la maladie de Basedow (maladie auto-immune de la thyroïde) qui entraîne un début d’AVC. Cela l’oblige à arrêter toute activité sportive pendant plusieurs mois. Il reprend progressivement. Puis en 2013, il réalise les 80 kilomètres du Mont Blanc avec des amis et en 2014 aux 57 kilomètres de l’Ardéchois. Cette dernière épreuve a une place particulière : « j’ai vécu le flow pendant toute la durée de la course. Une sensation inoubliable » (état de Flow qu’il connaîtra également lors de son ascension du Mont Blanc). Il continue son expérience de l’ultra trail avec le Lavaredo dans les Dolomites (120 kilomètres pour 5766 m de dénivelé). Cette course le marque profondément par sa difficulté, la durée de l’effort, les ressources et moyens qu’il a puisé en lui.

au vélo

race across france 2021 William DAVID« Pendant toutes mes préparations de course à pied et trail, j’intégrais du vélo. D’abord pour travailler ma force et aussi pour ne pas tomber dans la routine d’un sport unique. C’était important mentalement pour moi, car je pouvais me lasser facilement ».

Une douleur persistante à la hanche gauche marque un nouveau point d’arrêt en course à pied. « A l’époque, je faisais du vélo sans objectif particulier. Puis j’ai acheté un Gravel. Une année, nous partons en vacances avec ma femme Karine dans les Pyrénées. Et je décide de louer un vélo pour monter le Tourmalet. Ce fut le déclic pour moi pour basculer dans l’ultra cyclisme. Je voulais poursuivre la découverte du sport de longue distance en autonomie. Je voulais aussi aller au-delà de 30 heures de course. »

 

Projet Inside – La NorthCape 4000 en juillet 2022

« Depuis plusieurs années, je lis beaucoup de récit de courses. Je connais certaines personnes dans mon entourage qui ont fait le Raid Gauloise, des championnats du monde de Raid Multi sports, la Diagonale des Fous ou le Tor des Géants. Toutes ces courses me parlent, m’attirent, me font peur. Un matin, je me lève et je parle une énième fois de ces projets à mon épouse. Elle me regarde droit dans les yeux et me dit : « arrêtes de me parler de toutes ces choses, fait le et tu me raconteras après… ». Elle avait touché mon orgueil et déclenché l’élément plus fort que ma peur : la curiosité ! ».

C’est ainsi qu’à l’approche de ses 50 ans, William décide de se lancer dans cette aventure de plus de 4 000 kilomètres entre le lac de Garde en Italie et le Cap Nord en Norvège dans un délai maximum de 22 jours. C’est aussi un voyage intérieur au cœur des émotions qu’il souhaite partager.

Sa préparation passe entre autres par la Race Across France en Juillet 2021 (RAF 2021) sur la distance de 1100 kilomètres.

 

Coaching sportif et préparation mentale

« J’ai des connaissances basiques et empiriques de l’entrainement, de la préparation à une épreuve. Ce projet, j’ai décidé de le construire comme un projet entrepreneurial. Je me suis donc interrogé non plus sur l’objectif mais sur comment le réaliser. C’est pour cela que j’ai décidé de me faire accompagner par Sylvain PERREAL pour les aspects cyclisme et par Pierre COCHAT pour ma préparation mentale. Ces deux facettes du coaching sont des éléments clefs de mon projet ».

Dans le cadre de sa préparation sportive, William a découvert comment augmenter son volume d’entraînements sans se fatiguer (en alternant des séances à diverses allures, en prenant mieux en compte les moments de récupération). Il a appris à rouler plus longtemps et plus régulièrement.

« La préparation mentale m’aide à lisser mes émotions qui sont souvent excessives dans l’euphorie autant que dans la peur ou la colère. Le découpage de mon objectif de 1100 kilomètres en sous-objectifs a été une aide précieuse. Enfin les divers aspects liés au sommeil m’ont permis de gérer mon premier 1000 kilomètres au mieux. J’utilise régulièrement les techniques de respiration, de visualisation et d’ancrage. Ce sont des aides précieuses ».

 

Race Across France 2021

race across france 2021 Mont Ventoux William DAVIDWilliam prend le départ de la Race Across France 2021 sur le parcours de 1100 kilomètres avec beaucoup de questions en tête : « comment vais-je gérer cette première en termes de distance, plus de 1000 kilomètres, la fatigue, le sommeil, mon alimentation, la chaleur, le froid, rouler de nuit ? ».

Toutes questions parfaitement légitimes, même si Sylvain et moi-même savions qu’il était préparé, bien entrainé, prêt à découvrir ce type de course.

Tout d’abord, William a passé le questionnaire OMSAT-4 au début de mon accompagnement. Cela lui a permis de découvrir ses habiletés mentales, ses points forts. Cela nous a donné des axes de travail. Et de prendre conscience des capacités infinies d’adaptation que toute personne a à sa disposition.

 

Gestion de mon objectif sur la Race Across France

Ensuite, un des éléments de préparation a été le découpage de l’objectif (avec toujours pour moi l’application de l’approche SMART).

race across france 2021 objectif William DAVID

« Le découpage m’a permis de bien identifier les secteurs clefs du parcours. Les moments de sommeil avaient également été organisés. Mais le plus précieux pour moi a été le guide que cela m’a permis d’avoir pour gérer mon rythme et me relancer dans les moments plus difficiles. Un des éléments forts de cette stratégie a été de ne jamais me projeter à l’arrivée. Je n’ai jamais imaginé l’arrivée à aucun moment. Je faisais du vélo avec plusieurs étapes à réaliser chaque jour. »

Ainsi, si l’on regarde uniquement le résultat final, il s’était donné l’objectif de faire les 1100 kilomètres en 84 heures. Il les réalisera en 85 heures et 13 min.

Le sommeil sur la Race Across France

Un autre aspect important a été la mise en place d’une stratégie de sommeil. En effet, cette « variable » est indispensable dans des épreuves ultra distance, dans des sports comme la voile. Je ne parle pas là des aspects de récupération classique (entre 2 matchs, 2 jours de compétition) qui sont aussi des aspects importants. Mais bien de gérer cette privation de sommeil tout en étant en sécurité sur son vélo. Et aussi de créer un stock de sommeil avant la course. Au-delà de la stratégie, l’utilisation par exemple de la respiration a été une des techniques du protocole sommeil de William.

 

Ce que je retiens de ma Race Across France

« Ce fut un magnifique voyage intérieur et extérieur ! Je me suis amusé en roulant et en découvrant des paysages fabuleux. J’ai fait des rencontres fantastiques. J’ai compris que je pouvais réaliser certaines choses dont je rêvais. Et notamment passer de la pensée, le projet à l’action ».

A la lecture cette phrase, je ne peux m’empêcher de citer la phrase d’Henri Bergson « Il faut agir en homme de pensée et penser en homme d’action ».

Il est aussi à noter que William est dirigeant entrepreneur. Cela nécessite beaucoup d’engagements, de passion, d’envie, d’organisation, de rigueur pour gérer deux projets (projet d’entreprise, projet sportif) d’une telle ampleur. La gestion du temps (ou plutôt des temps) est un facteur important. Comme l’acceptation, l’engagement de la sphère familiale (femme, enfants, parents) dans un tel projet. C’est finalement une équipe qui accompagne la réalisation de telle réussite. C’est aussi ce qui ressort du témoignage de Christian Privat sur sa Diagonale des fous.

« Il faut prendre le temps de franchir les étapes. On ne devient pas ultra cycliste ou coureur d’ultra du jour au lendemain. Néanmoins, je suis convaincu que chacun d’entre nous peut pratiquer ces épreuves d’endurance avec une bonne préparation ».

Pour conclure, je vous partage le dialogue intérieur de William : « plus loin que l’impossible ».

 

Pour aller plus loin

Je vous recommande de lire la mini-série que William David a rédigé sur sa Race Across France 2021. Vous la trouverez sur Facebook à la page Coureurdecimes.

Se préparer à son premier triathlon, son premier marathon est toujours une aventure particulière qui allie les aspects physiques, techniques et mentaux.

Enfin, N’hésitez pas à me contacter ou à me laisser des commentaires en bas de page. Ce sera avec plaisir que j’y répondrai. Merci pour vos contributions

Publier un commentaire:

Pierre Cochat.

96 Boulevard de la Libération 94300 Vincennes
06 12 43 79 28
[email protected]