Vidéo “Gérer sa motivation dans un contexte de confinement” – FFAviron

facettes motivation confinement

Comment dépasser la situation actuelle ?

Gérer sa motivation dans un contexte de confinement. L’année 2020 sera hors norme, quelque chose qui marquera les générations. D’un point de vue sportif (ce qui je le concède est très relatif), la saison 2020 va être fortement impactée avec aucunes épreuves sportives au printemps, de profondes répercussions sur la seconde partie de l’année et des reports de compétitions majeures sur 2021, comme les Jeux Olympiques. Et peut-être ne sommes-nous pas au bout de nos surprises.

Dans ce contexte, sportifs amateurs ou professionnels doivent complètement revoir leur année. J’ai écrit récemment sur le blog WTS Coaching un article sur cette notion de “deuil” de nos objectifs (bien évidemment, il ne faut pas prendre ce terme au pieds de la lettre).

Vendredi 10 Avril 2020, la Fédération Française d’Aviron​ et le docteur Emilie Thienot​ ont animé une conférence sur ce thème que je vous partage ainsi que les points que j’en retiens.

 

Vidéo Motivation dans un contexte de confinement

Comment partager cette vidéo

Comment partager cette vidéo.

Publié par Facebook le Vendredi 10 Avril 2020

 

Infographie proposée par Yann Le Meur et Emilie Thienot

Motivation pendant le confinement - YLMSportScience | Performance et Coaching

Infographie designed by @YLMSportScience

 

Les points qui me semblent importants

Tout d’abord, il est important de comprendre le contexte et les mécanismes engendrés. En effet, nous vivons dans une crise mondiale qui nous dépasse totalement, sans aucune visibilité sur sa fin, avec des annulations complètes de calendrier sportif ou une instabilité des dates encore programmées à ce jour.

Cela engendre possiblement un sentiment de vulnérabilité avec beaucoup d’incertitudes et une perte de repères voir de contrôle. Ainsi, cela engendre de nombreuses émotions, comme l’anxiété, la tristesse, la colère, l’ennui. Et aussi des pensées parasites liées à la peur pour soi-même ou ses proches, la perte de sens et de motivation, le sentiment d’avoir fait beaucoup d’efforts et de sacrifices pour rien.

Dans ce contexte, nous semblons redécouvrir la fameuse pyramide de Maslow sur les besoins. Cette hiérarchisation a tendance a être remise en question, notamment parce que l’être humain est fondamentalement un animal social. Donc le besoin d’estime (de soi, des autres) est peut être aussi fondamental que les besoins physiologiques. Il est central dans la situation actuelle de trouver des sources d’accomplissement personnel.

Ainsi, on peut parler de résilience, dans le sens du dépassement de notre état actuel. Développer sa résilience ne se fait pas uniquement dans un but de performance, mais bien, aussi et surtout dans un objectif de bien-être et de prendre soin de soi.

Dans ce contexte, le docteur Emilie Thienot​ propose de suivre les étapes suivantes pour gérer sa motivation dans un contexte de confinement :
1) Accepter
2) Donner du sens
3) S’adapter
4) Se connecter
5) Se projeter
6) Apprécier

 

Accepter

émotions de base | Performance et coachingL’acceptation passe par la compréhension du “Comment vivons nous cette situation ?”. Et notamment les émotions que nous vivons. A ce sujet, je vous renvoie sur mon article “Savoir identifier et gérer ses émotions“. Parler de ses émotions, des situations difficiles à vivre, c’est les normaliser. C’est à dire rendre normal.

Accepter, c’est aussi lâcher prise sur ce que l’on ne maîtrise pas, sur ce que l’on ne peut pas contrôler. Pour au contraire se concentrer sur les points que l’on peut faire bouger nous-même. Ainsi, il n’y a pas de résignation. On peut se projeter sur autre chose qui donne du sens, sur quelque chose de maîtrisable pour retrouver un sentiment d’accomplissement. De la même manière, on peut “s’autoriser” à lâcher son diablotin “Sois parfait” (message contraignant des perfectionnistes) : on ne s’entraîne plus de manière normale.

 

Donner du sens

Comme je l’ai écrit dans mon article sur le deuil des objectifs, il me semble intéressant dans un contexte de cet ampleur, d’avoir une réflexion autour de mon projet de vie rêvée en sortie de crise ? La place du sport dans ma vie ? Ce que je veux être en tant que sportif, mon rêve ? Ce que le sport m’apporte ? Qu’est-ce que je pourrais mettre en place aujourd’hui, pendant le confinement, pour préparer Mon demain revisité ? Ce dont je serai fier en sortie de confinement ?

Sur ce point, n’hésitez pas à utiliser la démarche SMART comme je l’explique dans mon article sur les habiletés mentales. Avec aussi des objectifs intermédiaires à court terme qui conduisent vers des objectifs plus lointains, plus haut, plus fort. Un aspect important sera aussi de se féliciter de ses réussites, petites et grandes !

objectif SMART | Performance et Coaching

 

S’adapter

C’est développer de nouvelles routines pour vivre mes journées. Pas uniquement des routines d’entraînement, mais aussi des routines de vie, de bien-être. Donc prendre des pauses, prendre le temps de faire les choses que l’on ne fait pas / plus habituellement.

Il faut aussi prendre soin de son énergie physique et mentale, de son hygiène de vie. L’activité physique est un facteur majeur de résilience. Prendre du temps pour de la relaxation, de la méditation, des séances de sophrologie sont autant de pratiques bénéfiques.

Faire attention à son alimentation et à la qualité de son sommeil est aussi un facteur majeur. Sur ce point, vous pouvez revoir les conseils prodigués par Yann Le Meur lors de sa Masterclass.

 

Se connecter

Sans exagérer, nous pouvons dire que le besoin d’appartenance est un élément fondamental de qui nous sommes. Dans la situation actuelle, il est très important de rester en lien dans un cercle sportif, familial, amical.

Le fait de participer aussi à des challenges, en étant confinés, est un vecteur fort de lien au delà de l’exercice physique.  Il existe des plateformes comme Zwift, Kinomap, Tacx training, etc. qui ont beaucoup développé cette offre. C’est un moment ludique de partage.

Se connecter à soi-même selon l’expression consacrée est tout aussi important comme nous l’avons vu précédemment en verbalisant les moments difficiles, nos pensées, nos émotions.

 

Se projeter

visualisation - Performance et CoachingComme nous l’avons vu, se reconnecter avec son rêve, son projet sportif pour le verbaliser, le visualiser sont des points importants.

Un autre aspect concerne la “pratique visuelle” de son sport. Dans un article précédent, j’ai abordé les apports de la visualisation en lien avec la simulation motrice. Une analyse vidéo des gestes techniques (les siens, mais aussi ceux d’autres athlètes), des situations tactiques est un bon moyen de rester connecté à sa discipline, à sa pratique.

 

Apprécier

Le mécanisme de résilience passe aussi par le fait d’apprécier d’être en bonne santé, d’avoir un temps différent. Notamment, la possibilité de faire des choses que l’on n’avait pas le temps de faire. De vivre pleinement des petits moments de la vie de tous les jours que l’on apprécie plus habituellement. Ce sont souvent des choses simples et qui dans une situation hors norme retrouvent beaucoup de saveurs.

 

Les recommandations aux entraîneurs concernant la motivation dans un contexte de confinement

Les entraîneurs, les coachs ont une place à part dans l’environnement des sportifs, tout particulièrement des sportifs de haut niveaux. Ils sont des soutiens importants dans le développement de la résilience et du maintien de la motivation. Ce sont des porteurs de sens.

Ainsi être à l’écoute, permettre au sportif de verbaliser ses difficultés, de parler de ses émotions dans un climat de bienveillance et non jugement sont des éléments majeurs d’un environnement aidant.

Le maintien de la vie du groupe est aussi important. A distance bien évidemment, il n’en reste pas indispensable.

Avoir le bon niveau de challenge dans la période actuelle en fonction du niveau d’engagement de chaque athlète est aussi important. Il faut accepter que dans une équipe tout le monde ne soit pas dans le même état d’esprit. Il faut tout personnaliser, adapter.

Faire attention globalement aux charges d’entrainement. Par exemple, votre athlète ne doit pas s’entraîner plus que ce qu’il faisait avant. Les séances doivent être assez courtes, aux alentours d’une heure. Il faut limiter le niveau d’effort maximal à 80% de sa fréquence cardiaque maximale. En effet, les efforts trop intenses diminuent les défenses immunitaires, ce qui n’est pas approprié dans la situation actuelle.

Les sources de motivation doivent être démultipliées y compris dans des domaines n’ayant qu’un lointain rapport avec le sport pratiqué. C’est le moment de faire les choses que l’on n’a jamais le temps de faire, ou de tester de nouvelles choses.

 

Les points de vigilance sur la motivation dans un contexte de confinement

Il est important de prêter attention aux signes suivants pour venir en aide à la personne : changement profond de comportement, diminution de la communication, sommeil perturbé, moral qui reste bas malgré les échanges, absence totale de motivation. C’est un ensemble de facteurs à surveiller.

 

Pour compléter sur “motivation et confinement”

Avec son autorisation, je vous partage également cette infographie de Yann Le Meur  sur comment développer sa résilience durant le confinement.

Developper sa resilience - YLMSportScience | Performance et Coaching

Infographie designed by @YLMSportScience

 

N’hésitez pas à me laisser des commentaires en bas de page. Merci pour vos contributions

Publier un commentaire:

Pierre Cochat.

96 Boulevard de la Libération 94300 Vincennes
06 12 43 79 28
contact@performanceetcoaching.fr
Share via
Copy link